Ubisoft Presents Fantasia 2008
Accuracy of Death

Accuracy of Death

(Suwîto rein: Shinigami no seido / Sweet Rain)

Première canadienne

À l'affiche

billets

Admission Ticket Network


Équipe de production

Réalisation: Masaya Kakei
Scénario: Masaya Kakei, Hirotoshi Kobayashi, from Kotaro Isaka
Interprètes: Takeshi Kaneshiro, Manami Konishi, Ken Mitsuishi, Sumiko Fuji, Takuya Ishida
Production: Tohru Horibe, Takaya Kurata, Takashi Kamikura
Distribution: NTV

Description

Chiba est l’Ange de la Mort. « La Faucheuse », c’est lui. Voilà. Il fait son boulot avec un remarquable détachement, et un grand professionnalisme… Il observe et étudie ses clients durant une semaine complète avant de rendre ses arrêts. Mais quand il a décidé il ne revient plus en arrière. Un mort est un mort… Mettre un terme à l’existence des gens, ça ne lui procure aucun plaisir. Au contraire. Les humains, il les trouve drôles, fascinants, voire même attachants. À son avis, la musique est la plus pure expression des mouvements secrets de l’âme; et donc, quand il ne travaille pas, il passe ses temps libres dans des magasins de disques! Partout où va Chiba, il pleut – jamais n’a-t-il vu un seul centimètre de ciel bleu. Il y a aussi son Messager, un chien noir, qui le suit pas à pas. Chiba regarde tranquillement défiler les années, les siècles, et les millénaires.

En 1985, on lui assigne une nouvelle cliente: la jeune musicienne Kazue Fujiki, dont la vie a été une histoire tragique. Il la suit durant une semaine, et rend sa décision. Or, cette décision aura de surprenantes conséquences lorsque nous retrouverons Chiba en l’an 2007, puis en l’an 2028…

Basé sur le roman du même nom, signé Kotaro Isaka, ACCURACY OF DEATH n’est pas très éloigné, en substance, de la célèbre série DEATH NOTE. On pourrait en effet dire que ces deux œuvres se questionnent sur le point de vue moral de l’être immortel devant décider du sort des mortels… Premier long métrage de Kakehi Masaya, issu du milieu des mangas, et d’un talent plus que prometteur, ACCURACY OF DEATH fait apparaître un personnage d’Ange de la Mort éminemment sympathique et intéressant. Après une absence de six ans, Takeshi Kaneshiro, que l’on a pu voir dans HOUSE OF FLYING DAGGERS et dans RETURNER, effectue son grand retour dans le cinéma japonais, en incarnant le rôle de Chiba. (Sans la participation de Kaneshiro, jamais le romancier Kotaro Isaka n’eût accepté que cette adaptation soit mise en chantier.) Une note finale s’impose, pour souligner ici le travail impeccable du directeur artistique, Takeshi Shimizu, recréant trois époques bien distinctes, à savoir: les années 80, l’an 2007, ainsi qu’un futur pas si lointain.

—Rupert Bottenberg (traduction David Pellerin)