Billets

Miss Hokusai ("Sarusuberi: Miss Hokusai")

Première Nord-Américaine
  • Japon
  • 2015
  • 90 mins
  • DCP
  • Japonais
  • Anglais / Français (sous-titres)
FILM D'OUVERTURE!
En présence du réalisateur Keiichi Hara

Projections avec sous-titres anglais et français — consultez notre horaire

GAGNANT : Prix du Jury, Festival international du film d'animation d'Annecy 2015
Sélection officielle, Festival international du film fantastique de Sitges 2015

« On le savait : Keiichi Hara est un cinéaste précieux. Ce que l’on ne savait pas encore, c’est que Miss Hokusai achèverait d’en faire l’un des plus grands. » - Anaïs Tilly, COURTE-FOCALE


Nous sommes dans la cité d’Edo en 1814, une période effervescente pour la future ville de Tokyo offrant un contexte idéal pour un artiste audacieux de la trempe de Tetsuzo, connu sous le nom de Hokusai, et pour sa fille O-Ei, une peintre accomplie au caractère bouillant qui assiste son père. En fait, cette dernière va même parfois jusqu'à créer les œuvres que ce dernier signera, mais son style puissant et son inexpérience leur occasionnent quelques ennuis, comme ces clients qui croient leurs nouvelles acquisitions possédées par des démons. Mais O-Ei et Tetsuzo se tirent toujours d'affaire grâce à leur débrouillardise et à leur entourage, entre autres formé de Zenjiro, un ancien samouraï reconverti en peintre, et de Hatsugoro, le meilleur élève de Tetsuzo, pour qui O-Ei a le béguin. Venez visiter le clan Hokusai. Vous ne voudrez plus le quitter.

Après les récents chefs-d'œuvre d’animation A LETTER TO MOMO et GIOVANNI'S ISLAND, le légendaire studio Production I.G revient à Fantasia avec le superbe MISS HOKUSAI. Le réalisateur maintes fois primé Keiichi Hara refait équipe avec la scénariste Miho Maruo, avec qui il avait travaillé sur COLORFUL, pour adapter le manga culte SARUSUBERI de l'auteure Hinako Sugiura. Ainsi, MISS HOKUSAI se veut une interprétation du parcours d'O-Ei et de sa relation avec son père, l'une des figures emblématiques de l'ukiyo-e (estampe japonaise). La cellule familiale se retrouve donc au centre de ce récit rempli d'humour, flirtant parfois avec le fantastique, qui tire profit des œuvres phares de l'artiste, mais également de la ville d'Edo si magnifiquement illustrée. Toutefois, la trame sonore carburant à la musique rock, avec notamment une pièce de Sheena Ringo, démontre la volonté de positionner MISS HOKUSAI dans la culture populaire, un choix judicieux étant donné que Hokusai fut un pionnier du pop art japonais, et d'insuffler un dynamisme digne de sa protagoniste à ce nouvel incontournable du cinéma d'animation.

— Nicolas Archambault

Sponsors