Billets

The Hallow

Première Canadienne
Sélection officielle, Festival du film de Sundance 2015
Sélection officielle, Festival du film de Stanley 2015
Sélection officielle, Festival du film de Seattle 2015

“Viscerally scary” - David Rooney, HOLLYWOOD REPORTER

“A relentless creature feature” - Brad Miska, BLOODY DISGUSTING

THE HALLOW from eric lavoie on Vimeo.


Le réalisateur Corin Hardy signe un long métrage somptueux et rafraîchissant, mais pourtant effrayant, dans lequel il aborde la mythologie fantastique de sa terre natale, l’Irlande. On peut dire que le producteur Brendan McCarthy est un homme occupé : l’an dernier, il nous donnait LET US PREY, et cette année, il nous revient avec CHERRY TREE et THE HALLOW. Ce dernier titre raconte l’histoire d’un couple qui part en vacances à la campagne, dans un chalet, avec leur bébé. Ils sont mal accueillis par les gens du coin, non seulement parce qu’ils sont des étrangers, mais surtout parce que le père est un défenseur de l’environnement acharné. Les campagnards n’apprécient guère qu’on leur reproche de n’être pas suffisamment « verts »… En outre, le père refuse de faire preuve de respect envers les créatures qui vivent dans la forêt. Ces dernières commencent alors à s’intéresser vivement au bébé qui sommeille dans le chalet. Même les monstres souterrains de THE DESCENT auraient froid dans le dos en découvrant les atroces créatures qui s’avancent alors dans l’ombre!

Faites l’expérience des effets spéciaux les plus horrifiants depuis longtemps, et oubliez tout ce que vous savez au sujet des films de monstres traditionnels. Hardy chamboule les préconceptions des spectateurs, s’assurant par ailleurs de bien développer la logique mythique de son récit. Le directeur photo Martijn Van Broekhuizen oscille avec brio entre la fantaisie et la dure réalité; les paysages féeriques nous font oublier un instant que ces personnages doivent tout de même survivre jusqu’au lendemain… La distribution est solide, avec entre autres deux vétérans de la série GAME OF THRONES, Joseph Mawle et Michael McElhatton. THE HALLOW est une œuvre intense, émotive et parfois expérimentale. Laisserez-vous l’archet de l’épouvante toucher votre corde sensible?

— Ken G. Hanley

Sponsors