Billets

The Master Cleanse

Première Internationale
En présence du scénariste et réalisateur Bobby Miller

“A hard-to-pigeonhole supernatural fable”- John DeFore, HOLLYWOOD REPORTER

“An odd and unexpected satire on dieting fads and self-help culture” – Louis Peitzman, BUZZFEED


On peut faire tant de choses ridicules quand on a le cœur brisé… Paul (Johnny Galecki) décide de s’isoler en retraite fermée. Dans le registre des mauvaises décisions, on a déjà vu pire… ou alors… a-t-on déjà vu pire? La retraite spirituelle à laquelle Paul s’est inscrit sort un peu de l’ordinaire, et pas seulement parce qu’elle est entourée de mystère. L’administrateur du programme, Ken Roberts (Oliver Platt), a une approche quasi littérale des mots « grandir intérieurement ». Paul et les autres personnes inscrites à la retraite ignorent ce qui les attend. Les résultats de l’expérience sont indéniables, difficiles à ignorer… et même difficiles à vivre!

En 2010, lorsque l’extraordinaire court métrage TUB de Bobby Miller a été présenté à Fantasia, beaucoup d’amateurs n’en croyaient pas leurs yeux ni leurs oreilles. Six années ont passé, et l’on attendait avec impatience le premier long métrage de ce scénariste et réalisateur d’exception. THE MASTER CLEANSE est enfin arrivé, et c’est une comédie noire sur le thème du vécu personnel et de la monstruosité qu’il devient parfois. Les sujets que Miller choisit d’aborder dans ses films sont aussi particuliers que les méthodes qu’il emploie au tournage. Ici, il a voulu mettre en scène un assortiment de marionnettes animées et de créatures animatroniques, dont certaines sont les bestioles les plus adorables depuis GREMLINS, même si elles ressemblent davantage à des créations de Cronenberg… Un Johnny Galecki méconnaissable, complètement différent de son personnage dans THE BIG BANG THEORY, porte le film avec une aisance parfaite. Oliver Platt est lui aussi magnifique. Ils sont secondés par Anna Friel (LIMITLESS), Kyle Gallner (RED STATE), Kevin J. O’Connor (LORD OF ILLUSIONS) et une spectaculaire Anjelica Huston (PRIZZI’S HONOR). La cure de désintoxication idéale pour un monde ayant désespérément besoin d’aide, THE MASTER CLEANSE est à la fois bienveillant et révulsant. C’est l’étrange odyssée d’un groupe d’êtres brisés qui cherchent ensemble le bonheur et fuient leurs démons.

— Mitch Davis

Sponsors