Première Canadienne
Sélection 2020 En direct

Detention

Réalisé par John Hsu

lun. 24 août 2020
19:00

Festival Scope

Crédits  

Réalisateur

John Hsu

Scénario

John Hsu, Fu Kai-Ling, Chien Shih-Keng

Interprètes

Gingle Wang, Tseng Chin-Hua, Fu Meng-Po, Cecilia Choi

Direction de la photographie

Chou Yi-Hsien

Musique

Lu Luming

contact

MandarinVision

Taïwan 2019 103 mins V.O. chinoise Sous-titres : anglais
Genre HorreurFantastique

Nous sommes à Taiwan en 1962 durant l’époque de la Terreur blanche et la loi martiale sévit sur l’île. Dans ce contexte de répression extrême, on interdit toute idée considérée comme dissidente et les fautifs se retrouvent torturés ou exécutés. L’école secondaire Tsuihua n’échappe pas à l’oppression. Malgré une surveillance étroite de la police militaire, le professeur Zhang anime un club littéraire clandestin où Wei et ses camarades étudiants apprennent sur les livres interdits et rêvent de liberté. Si l’instituteur est apprécié par ses élèves, la jeune Fang, elle, en est éperdument amoureuse. L’adolescente d’habitude si timide vivant dans un foyer rongé par la violence parvient à s’ouvrir comme un livre en sa présence. Puis Zhang disparaît. Une nuit, Fang se réveille sur son pupitre, mais l’école a bien changé. En arpentant les sinistres couloirs et autres salles délabrées à la recherche de son professeur, elle rencontre Wei. Ensemble, ils devront affronter les spectres et les monstres difformes qui ont pris possession de l’établissement afin de découvrir ce qui y est survenu.

À la fois un drame historique bouleversant, un récit initiatique empreint de mélancolie et un film d’horreur terrifiant, DETENTION fut couvert de récompenses aux Prix Golden Horse de Taipei, en plus d’amasser les éloges dans plusieurs festivals dont Rotterdam, Busan et Fantasporto, où il a reçu le Prix spécial du Jury. Adapté du jeu vidéo éponyme, ce premier long métrage magistral du réalisateur et coscénariste John Hsu crée un univers fantaisiste métaphorique glauque à souhait issu d’un contexte historique intenable rappelant PAN’S LABYRINTH. De plus, ses effets sonores saisissants, sa direction artistique sinistre, ses effets spéciaux perturbants et son côté sanguinolent évoquent également SILENT HILL. Grâce à un récit prenant et une performance touchante de l’actrice Gingle Wang, l’émotion côtoie la terreur dans ce drame d’épouvante cauchemardesque qui vous hantera longtemps. - Nicolas Archambault

Représentations

lun. 24 août 2020
19:00

Festival Scope