Première Mondiale
Documentaires de la marge

Phantom of Winnipeg

Réalisé par Malcolm Ingram, Sean Stanley

En présence des réalisateurs Malcolm Ingram et Sean Stanley + Edward R. Pressman et Paul Williams!

Crédits  

Réalisateur

Malcolm Ingram, Sean Stanley

Scénario

Sean Stanley

Interprètes

Peter Elbling, Gerrit Graham, Ed Pressman, Paul Williams

Producteur

Malcolm Ingram, Matt Thomas

Direction de la photographie

Andrew MacDonald, Duraid Munajim

Conception sonore

Eric Conway

Musique

Martin Rae

Montage

Sean Stanley

contact

TCB Productions

Canada 2019 77 mins V.O. anglaise

On dit du groupe The Velvet Underground qu’il n’a pas vendu beaucoup de disques, mais que tous ceux qui en ont acheté un ont formé leur propre groupe. La même chose est vraie de la comédie musicale d’horreur satirique PHANTOM OF THE PARADISE de Brian De Palma, un flop critique et commercial en 1974 (quoique les chansons de de Paul Williams ont été mises en nomination aux Oscars). Au fil des ans, des artistes talentueux tels que Guillermo del Toro, Edgar Wright et Daft Punk ont reconnu que ce film les avait tous influencés. Mais bien avant ça, les adolescents de Winnipeg, au Manitoba, ont fait de PHANTOM un énorme succès local complètement inattendu, qui est demeuré à l’affiche pendant plus d’un an, longtemps après avoir disparu des salles partout ailleurs. À Winnipeg, le film a rapporté plus d’argent que JAWS, et tout le monde possédait apparemment un exemplaire de la trame sonore. Toute une génération de « Peggers » a été marquée par ce film. Mais pourquoi à Winnipeg? Et pourquoi PHANTOM OF THE PARADISE?

Réalisé par Malcolm Ingram et Sean Stanley, PHANTOM OF WINNIPEG retrouve ces adolescents qui en ont fait un phénomène local, en plus de s’entretenir avec les créateurs du film (incluant le producteur Ed Pressman et Paul Williams), ainsi qu’avec le fan Kevin Smith, afin de répondre à ces questions et de dévoiler pourquoi certaines œuvres d’art connectent avec nous si fortement à un âge formateur. Le documentaire montre comment une création — un film, une chanson, un livre — peut nous affecter de façon profondément personnelle et ne jamais nous quitter, et ce que cela signifie pour les artistes. Un merveilleux rappel que PHANTOM OF THE PARADISE devrait être aussi populaire partout à travers le monde qu’il l’a été à Winnipeg, PHANTOM OF WINNIPEG capture non seulement une époque, mais également ce qu’on ressent quand le cinéma et la musique nous rejoignent intimement. Bref, c’est un film parfait pour tous les membres de la famille de Fantasia. – Traduction : Kevin Laforest