Première Nord-Américaine
Camera Lucida En direct

Time of Moulting

Réalisé par Sabrina Mertens

dim. 23 août 2020
21:30

Festival Scope
PRÉSENTÉ AVEC Ferine

jeu. 27 août 2020
17:00

Festival Scope
PRÉSENTÉ AVEC Ferine

Crédits  

Selection officielle

Festival du film Max Ophüls, Festival international du film de Rotterdam

Réalisateur

Sabrina Mertens

Scénario

Sabrina Mertens

Interprètes

Freya Kreutzkam, Miriam Schiweck, Zelda Espenschied, Bernd Wolf

Direction de la photographie

Jan Fabi

Montage

Marco Rottig

contact

Media Luna New Films

Allemagne 2020 81 mins V.O. allemande Sous-titres : anglais
Genre Drame

Après la projection du 27 août, joignez-vous à nous à 6:30pm pour un Q&A en direct avec la réalisatrice Sabrina Mertens

L'Allemagne dans les années 1970. Stéphanie est une enfant pleine de vie, elle aime les jeux de société, les jeux avec les voisins et les vacances en famille. Mais sa vie prend un tournant de plus en plus marqué vers l'isolation, à cause de son père absent et capricieux, et d'une mère mentalement instable et souvent alitée, prisonnière d'un monde qu'elle a elle-même créé. Quelque chose pourrit tranquillement sous la surface de la vie familiale, et bientôt, les jours se transforment en semaines, les semaines en mois, les mois en années... apportant le vieillissement, l'encombrement, la décadence, mais aucun avenir en vue. Les rituels étranges abondent et les latrines extérieures — où la famille conserve ses boîtes de souvenirs et de secrets — exercent une influence croissante. Stephanie se retire donc dans un monde sombre de fantasmes barbares...

Un premier film captivant (réalisé à l'école de cinéma de Bade-Wurtemberg à Ludwigsburg!) et l'une des découvertes majeures du Festival du film de Rotterdam de cette année, TIME OF MOULTING de Sabrina Mertens se déroule en une série de plans magnifiquement planifiés. Il s'agit d'un film composé de natures mortes denses et pastorales, de complexes tableaux vivants — tous magnifiquement rendus dans des tons terreux et ambrés — qui se transforment lentement en un portrait troublant de la descente constante d'une femme dans les ténèbres. Triomphe de direction artistique, de peur qui s’impose subrepticement, d'anticipation et de mise en scène méticuleuse, c'est un film ambitieux : rien de moins que la chronique d’une perte de la raison, de la douleur de l'isolement, du traumatisme et de la moisissure invisible qui s'empare d'un foyer, depuis l'enfance et au-delà. Tout aussi sublime qu'écrasant, et pas pour les cœurs fragiles. – Traduction : Marc Lamothe

Représentations

dim. 23 août 2020
21:30

Festival Scope
PRÉSENTÉ AVEC Ferine

jeu. 27 août 2020
17:00

Festival Scope
PRÉSENTÉ AVEC Ferine