Première Nord-Américaine
Sélection 2020 En direct

Wildland (KOD & BLOD)

Réalisé par Jeanette Nordahl

dim. 30 août 2020
19:15

Festival Scope

Crédits  

Selection officielle

Berlinale, Karlovy Vary

Réalisateur

Jeanette Nordahl

Scénario

Ingeborg Topsøe

Interprètes

Sidse Babett Knudsen, Joachim Fjeldstrup, Elliott Grosset Hove, Sandra Kampp, Besir Zeciri

contact

Bac Films

Danemark 2020 88 mins V.O. danoise Sous-titres : anglais
Genre Drame

Après la mort soudaine de sa mère dans un accident de voiture, la jeune ado Ida (Sandra Guldberg Kampp) est accueillie dans la maison de sa tante (Sidse Babett Knudsen) qu’elle n’a pas vue depuis son enfance, et qui vit avec ses trois fils, tous jeunes adultes. Une famille aimante à première vue, mais aussi dysfonctionnelle. Ida est timide, elle est en deuil, et comme toute adolescente, elle ne se sent pas à sa place. Elle s’adapte pourtant doucement à ce nouvel entourage. Elle suit partout sa tante, femme d’affaires très active apparemment, et découvre rapidement ce qui se cache derrière la mystérieuse entreprise familiale. Sa tante et ses cousins sont des mafieux, extorquant de l’argent aux familles du coin. Puis un jour, «?les choses tournent mal avant même qu’elles aient commencé?», et un meurtre violent remet en question la loyauté des membres de la famille.

Ce premier long métrage de la réalisatrice danoise Jeanette Nordahl n’est rien de moins qu’une œuvre d’art visuellement saisissante et émotionnellement intense. Concernant la distribution, du talent immense pour chacun des rôles, en commençant par Elliott Crosset Hove (SONS OF DENMARK, Fantasia 2019), Carla Philip Røder (QUEEN OF HEARTS), mais aussi, dans le rôle d'Ida, Sandra Guldberg Kampp, dont c’est le premier film, et enfin la matriarche grandiose Sidse Babett Knudsen (THE DUKE OF BURGUNDY, IN FABRIC), tous donnant vie à une famille criminelle étrangement attachante. Pour ce qui est du scénario de Ingeborg Topsoe : séparation, transition, réincorporation — un conte de rite de passage, délicat et particulièrement adroit, narré de la perspective d’une jeune fille perdue faisant face à des questions aussi ardues qu’elles sont fondamentales. Allégeance, dévotion, sacrifice : ce thriller sociétal réaliste construit une tension splendide au travers de ce gang de personnages détaillés, se battant jusqu’au bout pour leur chair et leur sang. – Celia Pouzet

Représentations

dim. 30 août 2020
19:15

Festival Scope