LA 28e ÉDITION DE FANTASIA HONORERA LE CINÉASTE MIKE FLANAGAN, ET SE CONCLURA AVEC LA PREMIÈRE MONDIALE D’ABABOUINÉ D’ANDRÉ FORCIER

THE CODE de Eugene Kotlyarenko, 4PM de Jay Song, FRANKIE FREAKO de Steven Kostanski, IN OUR BLOOD de Pedro Kos, HOUSE OF SAYURI de Koji Shiraishi, THE SILENT PLANET de Jeffrey St. Jules, THE UMBRELLA FAIRY de Shen Jie, PENDANT CE TEMPS SUR TERRE de Jérémy Clapin, et A LEGEND de Stanley Tong sont parmi les titres finaux annoncés par le festival montréalais.

3 juillet 2024 // Montréal, Québec – Le Festival international de films Fantasia célébrera sa 28e édition avec une programmation électrisante de projections, de conférences et d’événements spéciaux du 18 juillet au 4 août 2024, aux cinémas Hall et J.A. de Sève de l’université Concordia, ainsi qu’à la Cinémathèque québécoise, au Cinéma du Musée, au Théâtre Plaza, et à la galerie BBAM!

Le site web du festival est maintenant en ligne avec la programmation complète de plus de 125 longs-métrages et 200 courts-métrages à explorer. La prévente de billets débutera à 10 h le 5 juillet.

Fantasia est ravi de dévoiler sa massive vague finale de titres, les compétitions de 2024, et les membres des différents jurys – ainsi que les événements spéciaux, expositions et discussions avec les artistes.

PRIX DE CARRIÈRE HONORIFIQUE 2024 : MIKE FLANAGAN

Pour ses visions d’horreur imaginatives et sincères, pour sa façon de repousser les limites en créant des séries télé de genre sombres et profondes qui remportent du succès sans faire de compromis, pour sa contribution extraordinaire à la popularisation de grands auteurs auprès d’une nouvelle génération, Fantasia décerne le prix de carrière honorifique Cheval Noir 2024 à l’extraordinaire cinéaste américain Mike Flanagan.

C’est un artiste que nous adorons depuis sa première visite ici dans le cadre de la première canadienne de son fascinant premier film indépendant ABSENTIA (2011), qui renfermait déjà l’essence de ce qui allait définir son œuvre : une perspective unique des possibilités occultes, une approche narrative lente et captivante, un style visuel inventif, et surtout, des récits d’horreur marqués par la compassion et le thème du deuil. Ces éléments sont des constantes à travers toute sa carrière, qu’il réalise une création originale ou une adaptation d’un classique littéraire.

Bien qu’il puisse sembler étrange de remettre un prix de carrière honorifique à un artiste qui n’a assurément pas même atteint le milieu de sa carrière, Flanagan est si prolifique et constamment brillant qu’il cumule déjà l’équivalent de plusieurs vies de création.

En plus d’être une des voix les plus inspirées et inspirantes de sa génération, Mike Flanagan est un véritable maître de l’horreur moderne. On lui doit les classiques modernes OCULUS (2013), HUSH (2016), BEFORE I WAKE (2016), OUIJA : ORIGIN OF EVIL (2016), GERALD’S GAME (2017), et DOCTOR SLEEP (2019), ainsi que les miniséries de Netflix : The Haunting of Hill House (2018), The Haunting of Bly Manor (2020), Midnight Mass (2021), The Midnight Club (2022) et The Fall of the House of Usher (2023). Son prochain long-métrage est l’adaptation de Stephen King THE LIFE OF CHUCK (2024), avec Tom Hiddleston, Mark Hamill et Chiwetel Ejiofor.

ababouiné

FILM DE CLÔTURE OFFICIEL + PRIX DENIS-HÉROUX : ABABOUINÉ DE ANDRÉ FORCIER

Dans les années 1950, alors que l’Église catholique règne d’une main de fer sur le Québec, un groupe d’enfants turbulents part en guerre contre le clergé. André Forcier (AU CLAIR DE LA LUNE, LE VENT DU WYOMING) revisite une période sombre de l’histoire du Québec de son point de vue unique, parfois provocateur, mais toujours porté par un irrésistible sens de l’absurdité. Le film met en vedette une incroyable distribution d’acteurs et d’actrices de renom, incluant Rémy Girard (LES INVASIONS BARBARES, LE DÉCLIN DE L’EMPIRE AMÉRICAIN), Gaston Lepage (JÉSUS DE MONTRÉAL), Pascale Montpetit (DISTRICT 31), Éric Bruneau (LE RÈGNE DE LA BEAUTÉ) et Mylène Mackay (NELLY). Forcier aborde les abus historiques de l’Église et l’espoir qui habitait une société au seuil du changement avec tact, humour et, assez littéralement, beaucoup de cœur. Première mondiale.

Peu de réalisateurs peuvent se vanter d’avoir créé un univers fantastique et d’une rare cohérence sur plus de 50 ans. L’œuvre d’André Forcier est unique et immense et nous sommes fiers de lui remettre le Prix Denis-Héroux, le prix du festival décerné pour une contribution exceptionnelle au développement du cinéma de genre québécois.

in our blood

BRITTANY O’GRADY BRILLE DANS IN OUR BLOOD

Il fallait bien un documentariste primé pour réaliser un film d’horreur de found-footage digne de ce nom! Un cauchemar parfaitement calculé, au rythme lent, qui commence comme un documentaire indépendant et évolue progressivement vers quelque chose d’exceptionnellement sinistre. IN OUR BLOOD est le premier long-métrage de fiction du documentariste Pedro Kos (REBEL HEARTS, LEAD ME HOME), qui a été nommé aux Oscars. Porté par la formidable performance de Brittany O’Grady (The White Lotus, HBO), IN OUR BLOOD utilise habilement les thèmes de la dépendance et de la guérison, ainsi que les vulnérabilités qui accompagnent l’isolement que connaissent souvent les toxicomanes, pour construire un récit profond. Triste, effrayant et inébranlablement convaincant, ce film restera dans les mémoires comme les fantômes d’un avenir volé. Première mondiale.

4PM

4PM QUESTIONNE LA NATURE HUMAINE

Inspiré du livre « Les Catilinaires » de l’écrivaine belge encensée par la critique Amélie Nothomb, 4PM est un captivant thriller psychologique réalisé par Jay Song, principalement connu pour THE NIGHTMARE et A FRIEND IN NEED. Les interprètes sont fantastiques, tout particulièrement les deux acteurs principaux Oh Dal-su (OLDBOY) et Jang Yeong-nam (PROJECT WOLF HUNTING), qui réussissent à susciter la sympathie du public face à l’incroyable situation dans laquelle ils se retrouvent. À mesure que l’histoire progresse, le mystère entourant cet étrange personnage, et pourquoi il se présente continuellement à leur domicile, commence à s’éclaircir. Imprégné d’une tension constante, 4PM est tout simplement brillamment scénarisé, avec des protagonistes formidables et un suspense sans borne. Première nord-américaine.

Frankie Freako

STEVEN KOSTANSKI SE DÉCHAÎNE AVEC FRANKIE FREAKO!

Après le succès de PSYCHO GOREMAN, Steven Kostanski est de retour avec FRANKIE FREAKO! Mettant en vedette Conor Sweeney et Adam Brooks de Astron-6, le film suit un homme conventionnel et pas très cool. Dans l’intention d’impressionner son épouse et son patron, il téléphone à un numéro 1-900 qui promet « le meilleur party de votre vie » avec une créature appelée Frankie Freako. Hélas, ce coup de fil ouvre une boîte de Pandore : Frankie se pointe avec deux de ses potes « freakos », et ils saccagent la maison. Une partie de plaisir chaotique à la GHOULIES! Section Ombres du Septentrion. Première mondiale.

umbrella fairy

LES ARTS CLASSIQUES CHINOIS RENCONTRENT L’ANIMATION MODERNE DANS THE UMBRELLA FAIRY

Chaque chose possède un esprit, capable de se transformer en « fée » qui porte les désirs de son propriétaire. Un morceau de jade est utilisé pour créer à la fois une ombrelle et une épée. Or, dès le départ, l’ombrelle et l’épée ont des destinées différentes. Un tout nouveau bijou d’animation chinoise, THE UMBRELLA FAIRY est la première réalisation de Jie Shen, le directeur artistique de MR. MIAO (2020). Le film rassemble divers éléments de la culture traditionnelle chinoise afin d’enrichir le récit et le style visuel de l’œuvre, un festin pour les yeux jumelé à un conte captivant et original. Section Animation Plus. Première internationale.

code

EMBRASSEZ LA TRADITION ET REJETEZ LA MODERNITÉ DANS THE CODE

Mariant diverses approches formelles et jonglant avec de multiples perspectives, THE CODE dépeint les mésaventures d’un couple abstinent, joué par Peter Vack (ASSHOLES) et Dasha Nekrasova (THE SCARY OF SIXTY-FIRST), alors que leur relation s’effondre au début de la pandémie. La claustrophobie suffocante de leur vie à deux cède la voie à un film qui embrasse la surveillance et la performance au fil d’une comédie (non) romantique sombre et audacieuse. Attention fracturée, identités embrouillées et distanciation ironique empêchent les véritables connexions humaines dans un monde extrêmement virtuel. Carburant à la désillusion, THE CODE est la comédie noire de sa génération, mariant une sensibilité post-Nouvelle Vague française à une vision singulière de la vie contemporaine américaine. Section Underground. Première mondiale.

Ghost cat

LA COMÉDIE SURNATURELLE GHOST CAT ANZU JOUE AVEC UNE FORMULE CLASSIQUE D’ANIME

Karin se retrouve auprès d’Anzu, un homme affable qui s’avère être un chat fantôme immortel. Coproduction franco-japonaise, GHOST CAT ANZU est inspiré du manga de Takashi Imashiro et coréalisée par Yoko Kuno et Nobuhiro Yamashita. Kuno est une animatrice chevronnée des films CRAYON SHIN-CHAN ayant également travaillé sur THE CASE OF HANNA & ALICE, et Yamashita est un spécialiste des prises de vue réelles (deux de ses films, CONFESSION et SWIMMING IN A SAND POOL, sont présentés à Fantasia cet été). Une variation sympathique d’une formule classique d’anime, le récit initiatique estival surnaturel. Sélection officielle : Quinzaine des cinéastes 2024. Section Animation Plus. Première nord-américaine.

silent planet

ELIAS KOTEAS LIVRE UNE PERFORMANCE ÉMOUVANTE DANS THE SILENT PLANET

Lorsqu’un prisonnier solitaire (Elias Koteas, CRASH, THE THIN RED LINE) sur une planète pénitentiaire se retrouve face à une nouvelle détenue (Briana Middleton, SHARPER), leurs destinées respectives entrent en collision. Jeffrey St. Jules, dont le premier long-métrage BANG BANG BABY a été lancé au TIFF en 2014, débarque à Fantasia pour présenter la première mondiale de son émouvant film de science-fiction THE SILENT PLANET. Ce film contemplatif s’éloigne considérablement des space operas habituels pour plutôt explorer le regret, la rédemption et la réhabilitation, alors que deux personnes s’unissent dans le pire des contextes et sont confrontées à une horrible vérité. Section Ombres du Septentrion. Première mondiale.

Teasing

TEASING MASTER TAKAGI-SAN REDONNE FOI EN L’HUMANITÉ

En cette époque de polarisation extrême peuplée de conflits armés, TEASING MASTER TAKAGI-SAN du réalisateur Rikiya Imaizumi devrait être prescrit par la santé publique afin de redonner foi en l’humanité. C’est tellement mignon et réconfortant que vous pourriez vous surprendre à verser des larmes tout en ayant un sourire béat collé au visage. C’est la complicité incroyable entre les comédiens Fumiya Takahashi (BLUE PERIOD) et Mei Nakano (connue à Fantasia pour les succès OFFICE ROYALE et MY BROKEN MARIKO) qui rend cette comédie romantique aussi inoubliable. Le rôle de cette dernière n’est pas sans rappeler une certaine Amélie Poulain. Première nord-américaine.

Black eyed

BLACK EYED SUSAN ABORDE L’ÉVOLUTION DE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Vingt et un ans après son dernier long-métrage, Scooter McCrae (SHATTER DEAD) nous offre aujourd’hui son nouveau film, toujours aussi mordant et transgressif. Le désespéré Derek (Damian Maffei, THE STRANGERS: PREY AT NIGHT) accepte de tester et de repousser les limites de l’intelligence artificielle d’une nouvelle poupée sexuelle BDSM pourvue d’une conscience, Susan (Yvonne Emilie Thälker). Tourné en Super 16, BLACK EYED SUSAN associe une image organique brute à l’impersonnalité épurée de nos futures relations de plus en plus impersonnelles. Contrebalançant un noyau sombre et violent avec une vulnérabilité étonnamment tendre, BLACK EYED SUSAN met en place un paysage de science-fiction imprégné d’une fragilité surprenante, tandis que le compositeur italien Fabio Frizzi (THE BEYOND) confère au film une toile de fond atmosphérique et renforce l’érotisme luxuriant et angoissant du film. Bien qu’il ne s’adresse pas aux âmes sensibles, BLACK EYED SUSAN aborde des thèmes et des questions qui deviendront de plus en plus pertinents avec l’évolution de l’intelligence artificielle. Première mondiale.

Heavens

HEAVENS: THE BOY AND HIS ROBOT EST PRÊT AU COMBAT

Le lien entre le jeune Kai et son mecha de combat est au cœur de cette mégaproduction de Singapour. Le cinéaste Rich Ho travaille depuis plus de dix ans afin de donner vie à l’univers de Heavens, et son premier long-métrage, ambitieux, spectaculaire, vient enfin de sortir, aussitôt propulsé dans la stratosphère. HEAVENS: THE BOY AND HIS ROBOT prouve que Singapour peut rivaliser avec le reste du monde quand il s’agit de divertissements populaires, avec des effets visuels qui le mettent au niveau des plus grands titres de la science-fiction. Première nord-américaine.

Meanwhile

LE BRILLANT PENDANT CE TEMPS SUR TERRE DESCEND DU CIEL

Une jeune femme (Megan Northam) est contactée par une forme de vie inconnue qui prétend pouvoir ramener sur Terre son frère astronaute disparu. PENDANT CE TEMPS SUR TERRE, le premier film en prises de vue réelles de Jérémy Clapin, après J’AI PERDU MON CORPS, son film d’animation nommé aux Oscars, est une inversion des classiques de la science-fiction – un récit en tranches de vie sur l’existence sur Terre alors qu’un homme extraordinaire se trouve là-bas, bien au-delà du système solaire, et sur l’atroce banalité de la vie avec la conscience de l’échelle de toute chose. Unique, poétique et surréaliste. Sélection officielle : Berlinale 2024. Première nord-américaine.

A Legend

JACKIE CHAN ET LE RÉALISATEUR DE RUMBLE IN THE BRONX SONT RÉUNIS DANS A LEGEND

La vie antérieure d’un professeur (Jackie Chan) en tant que soldat en Chine antique le hante. À la tête d’une expédition, il enquête sur une région glaciale, cherchant un lien avec son passé. Inarrêtable après 100 films, Jackie Chan démontre une fois de plus pourquoi il est une star dans A LEGEND. Le plus fréquent collaborateur de Jackie Chan depuis 30 ans est le réalisateur primé Stanley Tong, qui a révolutionné le cinéma d’action dans les années 1990. Ensemble, ils ont tourné des classiques tels que RUMBLE IN THE BRONX et POLICE STORY 3 : SUPERCOP. Les voilà réunis pour une production épique! Première nord-américaine.

Chainsaw

MONTY PYTHON RENCONTRE TEXAS CHAIN SAW ET... LES MISÉRABLES DANS CHAINSAWS WERE SINGING

Véritable projet artisanal bricolé avec passion par le cinéaste estonien Sander Maran, ce film est une comédie musicale sanglante et déjantée. Il a fallu pas moins d’une décennie pour que Maran scénarise et réalise son long-métrage, dont il signe également la direction photo, le montage et la musique. Mariant horreur, slapstick et oui, comédie musicale, CHAINSAWS WERE SINGING parvient spectaculairement à transcender ses limites budgétaires. Les mouvements de caméra sont inventifs, le ton est formidablement absurde et, surtout, les chansons sont incroyablement accrocheuses. Maran fait honneur à la fière tradition des comédies musicales d’horreur telles que LITTLE SHOP OF HORRORS de Frank Oz et CANNIBAL! THE MUSICAL de Trey Parker et Matt Stone. Section Underground. Première internationale.

sunburnt

SUNBURNT UNICORN EST UNE CRÉATURE RARE DANS LE MONDE DE L’ANIMATION

Dénicher un film d’animation par ordinateur de bonne qualité pour un jeune public est chose rare, mais il est d’autant plus rare d’en trouver un qui remet en question les conventions commerciales du genre et qui, de surcroît, a été réalisé ici même, au Canada. Nick Johnson reprend le thème générique du « périple dans la nature » et l’élève au niveau d’une odyssée existentielle hallucinatoire. Piqsiq, duo de chanteuses de gorge inuit, signe l’extraordinaire trame sonore qui décuple l’étrangeté insolite du film et évoque une atmosphère à la fois mirifique et redoutable. Section Animation Plus, coprésentation avec la section Ombres du Septentrion. Première nord-américaine.

Steppenwolf

DU KAZAKHSTAN, STEPPENWOLF VOUS FERA PERDRE LA TÊTE

Une mère désespérée (Anna Starchenko, NARTAI) fait équipe avec un psychopathe (Berik Aitzhanov, GOLIATH, THE ASSAULT) pour retrouver son fils dans un territoire apocalyptique et ultraviolent. Une saisissante vision de l’enfer offerte par le cinéaste kazakh Adilkhan Yerzhanov (THE GENTLE INDIFFERENCE OF THE WORLD, THE OWNERS) et le producteur Alexander Rodnyansky (LEVIATHAN, nommé aux Oscars), STEPPENWOLF est un film explosif et anxiogène qui s’apparente à un MAD MAX réalisé par John Ford (ou peut-être à THE SEARCHERS réalisé par George Miller). Évoquant également Herman Hesse et les histoires classiques de samouraï, STEPPENWOLF réinvente les codes des genres dont il s’inspire en y injectant du nihilisme postsoviétique et de l’humour noir à profusion. Gagnant du Corbeau d’or au Festival international du film fantastique de Bruxelles 2024. Sélection officielle : Rotterdam 2024. Première nord-américaine.

Sand Pool

SWIMMING IN A SAND POOL EST UN PORTRAIT TENDRE ET ENSOLEILLÉ DE LA FÉMINITÉ

Sous le soleil de juillet, quatre adolescentes paressent et discutent de sujets intimes tout en nettoyant le sable au fond d’une piscine extérieure. Basé sur une pièce de théâtre écrite par une adolescente, Nakata Yumeka, et jouée à l’origine par le club d’art dramatique de l’école secondaire de Tokushima, SWIMMING IN A SAND POOL est une tendre histoire du passage à l’âge adulte qui explore les thèmes de l’amour, de l’ambition et de l’égalité des sexes. SWIMMING IN A SAND POOL aborde un sujet familier au réalisateur Nobuhiro Yamashita, surtout connu pour LINDA LINDA LINDA, qui traitait d’un groupe de musique composé d’adolescentes. Avec ce film, Yamashita trouve une fois de plus un équilibre parfait entre la douceur de la gomme balloune et la poésie brutale et rebelle de la jeunesse. Première nord-américaine.

House of Sayuri

HOUSE OF SAYURI MARQUE LE RETOUR DU MAÎTRE DE LA J-HORROR, KOJI SHIRAISHI

Le vétéran de la J-horror Koji Shiraishi — celui derrière plusieurs classiques, dont la perle de found-footage NOROI : THE CURSE et le loufoque SADAKO VS. KAYAKO — est de retour avec une interprétation inattendue du sous-genre de la maison hantée qui amalgame ses deux grands talents : l’effroi et l’hilarité. Passant d’un drame surnaturel sombre et inquiétant à une histoire de vengeance résolument ludique, HOUSE OF SAYURI est aussi étonnamment tragique et touchant. Première nord-américaine.

The G

DALE DICKEY CRÈVE L’ÉCRAN DANS LE THRILLER THE G

Après des décennies à jouer des rôles de soutien dans d’innombrables films et séries télé (remportant plusieurs prix au fil des ans), Dale Dickey (WINTER’S BONE, HELL OR HIGH WATER) tient le rôle principal dans THE G. Elle incarne la septuagénaire mal engueulée Ann Hunter, qui se retrouve sans mari, sans argent et sans maison outre l’établissement misérable dans lequel elle a été enfermée. Mais comme ses bourreaux sont sur le point de l’apprendre, quelqu’un à qui on a tout volé est quelqu’un qui n’a plus rien à perdre. Le réalisateur Karl R. Hearne a conçu ce thriller de vengeance teinté d’humour noir, avec une protagoniste atypique, mais toujours convaincante. Ce n’est pas parce qu’on a des cheveux gris qu’on ne peut pas voir rouge. Mettant aussi en vedette Romane Denis, Bruce Ramsay et Roc LaFortune. Sélection officielle : Tallinn Black Nights 2023, Glasgow 2024. Première nord-américaine.

kizu

KIZUMONOGATARI -KOYOMI VAMP- RESSUSCITE UN CAUCHEMAR ANIMÉ NÉO-GOTHIQUE

Si vous ne connaissez ni les romans ni les nombreux anime de MONOGATARI, soyez sans crainte : ce film constitue un excellent tremplin, puisque c’est le point de départ des aventures surnaturelles de Koyomi, et son initiation. En 2016, trois longs-métrages avaient été produits, mais hélas, ces titres étaient virtuellement introuvables en Occident. Par la suite, le coréalisateur, Tatsuya Oishi, a été appelé à superviser un travail de révision important, et le résultat de cette démarche est KIZUMONOGATARI -KOYOMI VAMP-, version revampée (eh oui) de la trilogie de 2016. Une sorte de cauchemar néo-gothique d’avant-garde, éclaboussé de sexualité adolescente et d’une quantité copieuse de sang. Section Animation Plus. Première nord-américaine.

Self Driver

DÉSESPOIR ET DILEMMES MORAUX HABITENT SELF DRIVER

Fauché et désespéré, un chauffeur de covoiturage torontois (Nathaniel Chadwick, THE LAST PORNO SHOW) accepte un nouvel emploi pour une mystérieuse application. Primé à Fantaspoa, le premier long-métrage de Michael Pierro, SELF DRIVER est un portrait à la fois sinistre et absurde du travail occasionnel et des méfaits d’une économie qui rend les gens si désespérés qu’ils sont prêts à abandonner leurs principes, au nom du sacro-saint dollar. Section Ombres du Septentrion. North American Premiere.

Tatsumi

TATSUMI REVIGORE LE FILM DE VENGEANCE

Tatsumi est pêcheur dans un petit village côtier, mais il a aussi un autre job – il est « nettoyeur » pour le gang de trafiquants locaux, faisant disparaître les corps de leurs victimes. Après le meurtre de son ex-copine, la petite sœur de cette dernière, la fougueuse mécanicienne Aoi, cherche vengeance et demande à Tatsumi de lui prêter main-forte. Après son premier long-métrage, l’abrasif et primé KEN AND KAZU, le réalisateur Hiroshi Shoji abandonne toute retenue pour son deuxième film TATSUMI. Son portrait cinématographique du monde criminel dépeint sans fard un univers sinistre de souffrance et de sauvagerie. Shoji livre un des meilleurs et des plus convaincants thrillers criminels vus depuis des lustres! Première nord-américaine.

Paragon

LA NOUVELLE-ZÉLANDE NOUS ENVOIE LA COMÉDIE PARANORMALE THE PARAGON

Après avoir travaillé à la série des Power Rangers, le réalisateur Micheal Duignan signe son premier long-métrage, une désopilante comédie paranormale qui ne se prend pas au sérieux, mais qui traite néanmoins ses personnages avec amour et respect. Handicapé depuis qu’une voiture l’a frappé, un ancien joueur de tennis professionnel (Benedict Wall, SHADOW IN THE CLOUD) cherche à se venger avec l’aide d’une virtuose en psychisme (Florence Noble) dans cette réjouissante comédie paranormale néo-zélandaise. Mettant aussi en vedette Jonny Brugh (WHAT WE DO IN THE SHADOWS). Première nord-américaine.

Chapel

HORREUR ATMOSPHÉRIQUE ESPAGNOLE DANS THE CHAPEL

Saisissant deuxième long-métrage de la réalisatrice Carlota Pereda (PIGGY), THE CHAPEL marque le retour fantastique de l’horreur surnaturelle atmosphérique espagnole. Emma (Maia Zaitegi) souhaite apprendre comment communiquer avec l’esprit d’une petite fille prisonnière d’une chapelle depuis des siècles. Elle tente de convaincre Carol (Belen Rueda, THE ORPHANAGE), une fausse voyante cynique, de l’aider. Ce que Carol ne soupçonne pas, c’est que Emma possède réellement « le don »… Gagnant du prix de la Meilleure actrice, Belen Rueda, Cinefantasy 2023. Sélection officielle : Sitges 2023. Première nord-américaine.

cold

LE DÉLIRANT MASHUP DE YOUTUBE FROM MY COLD, DEAD HANDS EXPLORE LA CULTURE DES ARMES AUX ÉTATS-UNIS

Fusillades! Explosions! Numéros musicaux! FROM MY COLD DEAD HANDS de Javier Horcajada Fontecha est une exploration stupéfiante de la culture des armes à feu aux États-Unis, réalisée à partir de milliers d’heures de vidéos YouTube, tour à tour amusante, hilarante, bizarre, voire impressionnante (des tirs d’une grande précision). Et aussi terrifiante d’une manière que leurs créateurs (ou les Pères fondateurs des États-Unis) n’avaient pas prévue, jouant le rôle d’une sœur étrange et réelle de la satire la plus sombre de Paul Verhoeven. Vous pouvez y voir un document de notre époque troublée ou un simple divertissement, le film n’offre pas d’opinion et présente tout de manière factuelle. Tout est réel et le plus fou, c’est que ce n’est que la partie émergée d’un très, très gros iceberg qui ne cesse de grandir, et comme les armes elles-mêmes, vous ne pouvez pas le quitter des yeux. Section Documentaires de la marge. Première nord-américaine.

TITRES ADDITIONNELS DE LA TROISIÈME VAGUE :

A FRame

THE A-FRAME (É.-U.) – réal. Calvin Reeder

Ayant fait appel à un physicien quantique (Johnny Whitworth, LIMITLESS, EMPIRE RECORDS) pour traiter son cancer, Donna (Dana Namerode, WHAT JOSIAH SAW) doit faire face aux conséquences de ce traitement expérimental lorsque les véritables intentions du scientifique sont révélées. Un thriller de science-fiction poignant, débordant d’émotions, de sang, d’humour noir et d’effets spéciaux délirants. Sélection officielle : Tribeca 2024. Première internationale.

adrianne

ADRIANNE & THE CASTLE (Québec / Canada) – réal. Shannon Walsh

ADRIANNA & THE CASTLE utilise la magie, la musique et le mystère pour nous faire entrer dans le monde d’Alan St-George suite à la mort de sa femme, Adrianna. Témoignage de la créativité comme forme d’adoration et de dévotion, le documentaire de Shannon Walsh permet au spectateur d’explorer le château du couple, une merveille d’imagination, dans la joie et la célébration. Sélection officielle : SXSW 2024, Hot Docs 2024. Section Documentaires de la marge. Première québécoise.

CUCKOO (États-Unis) – réal. Tilman Singer

Être enlevée à sa mère et obligée d’aller habiter à l’autre bout du monde est bien la dernière chose que souhaite Gretchen (Hunter Schafer, EUPHORIA), mais l’adolescente se retrouve néanmoins et malgré elle dans les Alpes bavaroises avec son père. Le réalisateur de LUZ est de retour avec un mélange encore plus détraqué de tension, d’horreur corporelle et de science pervertie. Mettant aussi en vedette Dan Stevens, Jessica Henwick, Marton Csókás et Jan Bluthardt. Sélection officielle : Berlin 2024, SXSW 2024. Gagnant du Corbeau d’argent au Festival international du film fantastique de Bruxelles. Première montréalaise.

kidnapping

KIDNAPPING INC. (Québec / Canada / Haïti / France) – réal. Bruno Mourral
Deux ravisseurs maladroits en ont plein les bras lorsque leurs plans d’enlèvement politique foirent dans les rues de Port-au-Prince. À l’occasion de son premier long-métrage, le réalisateur Bruno Mourral a voulu faire le pastiche de vos feuilletons policiers préférés et d’histoires vécues — son équipe a véritablement été kidnappée durant le tournage. La rudesse et les couleurs fluorescentes des Caraïbes imprègnent ce film dont l’intrigue est centrée autour du crime le plus courant à Haïti. Sélection officielle : Sundance 2024. Première canadienne.

THE KILLERS (Corée du Sud) - réal. Kim Jong-kwan, Roh Deok, Chang Hang-jun, Lee Myung-Se

Quatre cinéastes talentueux, quatre visions cinématographiques, quatre récits captivants impliquant des assassins, avec des éléments d’horreur, de suspense, de comédie, de néo-noir et plus encore. Incontournable! Première canadienne.

HS

OUT OF THE SHADOW (Hong Kong) – réal. Ricky Ko

Un hommage à la fois à THE KARATE KID et aux héroïnes des films d’action de l’âge d’or de Hong Kong, le plus récent long-métrage du réalisateur Ricky Ko, primé pour son précédent TIME (Fantasia 2021), marie de nouveau la nostalgie et la modernité, les arts martiaux et l’humour, la tendresse et les personnages colorés. Sélection officielle : Festival du film asiatique d’Osaka 2024. Première nord-américaine.

Rats

RATS! (É.-U.) – réal. Maxwell Nalevansky, Carl Fry

RATS! dégage une énergie sauvage que l’on ne peut décrire autrement que comme une animation flash d’un Bob l’Éponge maléfique qui badtrip sur du Xanax que vous regardiez sur NewGrounds pendant que vos parents ne portaient pas attention. Un film imprévisible et marginal qui vous gardera en haleine et vous surprendra à tous les coups. S’inspirant de films comme STREET TRASH et THE GREASY STRANGLER, les coréalisateurs Maxwell Nalevansky et Carl Fry prouvent qu’ils ont l’étoffe des légendes de la comédie absurde. Sélection officielle : Cucalorus 2024, Calgary Underground 2024. Première québécoise.

roundup

THE ROUNDUP: PUNISHMENT (Corée du Sud) – réal. Heo Myung-haeng

Le détective dur à cuire Ma Seok-do (l’inimitable Don Lee) est de retour! Le nouveau volet d’une des meilleures séries d’action coréennes de tous les temps livre des séquences de combat exécutées à la perfection. Sélection officielle : Berlin 2024. Première québécoise.

THE TENANTS (Corée du Sud) - réal. Yoon Eun-kyoung

Dans un Séoul dystopique, Shin-dong, menacé d’expulsion, loue sa salle de bains à un couple excentrique dont les comportements étranges dégénèrent rapidement en un véritable cauchemar. La scénariste et réalisatrice émergente Eun-Kyung Yoon propose une fusion unique de soft science-fiction, d’absurde kafkaïen et de comédie noire pour mettre en lumière des problèmes bien réels d’inégalité sociale en Corée. Gagnant du prix de la Meilleure réalisation et du Prix de la FIPRESCI au 34e Festival international du film de Singapour. Sélection officielle : Hong Kong 2024, Fantaspoa 2024. Première canadienne.

TIMESTALKER (R.-U.) – réal. Alice Lowe

Alice Lowe (PREVENGE) est de retour avec une anti-comédie romantique à la Monty Python impliquant le voyage dans le temps et la réincarnation. Avec Jacob Anderson (Game of Thrones), Nick Frost (SHAUN OF THE DEAD, THE WORLD’S END) et Aneurin Barnard (DUNKIRK) dans des rôles de soutien, ce film s’empare de l’élément central de toute comédie romantique digne de ce nom, et l’empale sur l’épieu le plus pointu. Sacrément brillant, et brillamment sanglant. Sélection officielle : SXSW 2024. Première canadienne.

TWILIGHT OF THE WARRIORS: WALLED IN (Hong Kong) – réal. Soi Cheang

Sensation au box-office à Hong Kong et au Festival de Cannes, ce film effectue son premier arrêt canadien avant sa sortie en salle en Amérique du Nord. Réalisé par Soi Cheang (MAD FATE), voici un opéra de gangsters rappelant les belles années des films de triades hongkongais avec leurs performances plus grandes que nature, leur intensité dramatique et leurs séquences de combat énergiques. Avec Louis Koo, Sammo Hung et Richie Jen. Première canadienne.

VULCANIZADORA (É.-U.) – réal. Joel Potrykus

En 2014, Joel Potrykus scénarisait et réalisait BUZZARD, portrait d’un slacker décalé dont VULCANIZADORA est en quelque sorte le successeur spirituel. Joshua Burge (RELAXER, THE REVENANT) et Potrykus abordent la recherche d’un peu de contrôle dans leurs existences qui ne leur appartiennent plus. Sélection officielle : Tribeca 2024. Gagnant du prix du Meilleur film narratif, Oakland 2024. Première internationale.

UN MIX ÉCLECTIQUE DE RESTAURATIONS ET DE COPIES D’ARCHIVES ILLUMINE LA PROGRAMMATION DE FANTASIA RÉTRO 2024, EN PLUS DE LA REMISE POSTHUME DU PRIX DENIS-HÉROUX AU GRAND ÉRIK CANUEL

AVENGING EAGLE (Hong Kong, 1978) – réal. Sun Chung

Aigle Noir et un énigmatique étranger affrontent son père et ses griffes d’aigle fatales dans cet excitant classique du wuxia des Shaw Brothers, approuvé par Tarantino. Première mondiale de la nouvelle restauration par Arrow Films du film intégral et non censuré.

A CHINESE GHOST STORY II (Hong Kong, 1990) – réal. Tony Ching Siu-Tung

Des experts en kung-fu rivaux combattent des monstres et un énorme démon mille-pattes dans cette suite déjantée et extravagante du classique du producteur Tsui Hark. Présenté en 35mm envoûtant.

cock

COCKFIGHTER – PROJECTION 50e ANNIVERSAIRE (É.-U., 1974) – réal. Monte Hellman

Un homme (Warren Oates) qui entraîne des coqs pour des combats fait le vœu de demeurer silencieux jusqu’à ce qu’un de ses oiseaux remporte un championnat. Un bijou méconnu de la Hollywood New Wave. Coproduit par le regretté Roger Corman et mettant en vedette Richard B. Shull, Harry Dean Stanton, Ed Begley Jr. et Laurie Bird. Projection à Fantasia 50 ans jour pour jour après la première de COCKFIGHTER le 30 juillet 1974. Présentation par Kier-La Janisse (“House of Psychotic Women”), qui lira l’introduction de son livre à paraître “Cockfight”.

DEVIL TIMES FIVE (É.-U., 1974) – réal. Sean MacGregor

Un groupe d’adultes dans un chalet isolé deviennent les « jouets » d’enfants meurtriers dans ce film des années 1970 très décalé. Première mondiale de la nouvelle restauration 4K de Vinegar Syndrome.

HOLLYWOOD 90028 (É.-U., 1974) – réal. Christina Hornisher

HOLLYWOOD 90028 est un film de tueur en série existentiel explorant les thèmes de la pornographie, de la célébrité, des espoirs et des peurs du Los Angeles des années 1970. Difficile à trouver depuis des décennies, ce film culte est néanmoins considéré comme un chef-d’œuvre par des cinéastes contemporains tels que Arkasha Stevenson (THE FIRST OMEN), Anna Biller (THE LOVE WITCH) et Ti West (MAXXXINE), rehaussant son importance en tant que critique de l’industrie de l’exploitation. Première canadienne de la nouvelle restauration 4K de Grindhouse Releasing, dans le cadre d’un événement spécial pour le lancement de “I Spit on Your Celluloid” (Headpress Books) de Heidi Honeycutt.

Killer

KILLER CONSTABLE (Hong Kong, 1980) – réal. Kuei Chih-Hung

Kuei Chih-Hung, maître de l’horreur et de l’exploitation à Hong Kong, réalise son seul film de wuxia, un chef-d’œuvre d’arts martiaux. Rarement vu en Amérique du Nord depuis 30 ans. Première mondiale de la nouvelle restauration par Arrow Films.

LA LOI DU COCHON (Québec, 2001) – réal. Érik Canuel

Un film de gangsters en apparence simple jouit en fait d’un scénario complexe aux mille rebondissements et d’une mise en scène inventive d’Érik Canuel, qui signait ici son premier long-métrage. Il allait par la suite réaliser les films de genre LE DERNIER TUNNEL (2004), LE SURVENANT (2005), CADAVRES (2009) et LAC MYSTÈRE (2013). Son plus grand succès, BON COP, BAD COP (2006), a été présenté en première mondiale à Fantasia et est devenu un des films canadiens les plus lucratifs de tous les temps. Copie d’archives 35mm. Le Prix Denis-Héroux sera remis à titre posthume à Érik Canuel, qui nous a quittés le 15 juin. En présence d’actrices et acteurs du film.

Érik Canuel était non seulement un réalisateur de films de genre, c’était le réalisateur de tous les genres. Il a su légitimer le film de genre au Québec. Le festival est fier de remettre à titre posthume le Prix Denis-Héroux à Érik Canuel, pour souligner une contribution exceptionnelle au développement et à la diffusion du cinéma de genre au Québec.

LOVE AND POP (Japon, 1998) – réal. Hideaki Anno

Peu de temps après le succès de NEON GENESIS EVANGELION, en 1998, Hideaki Anno réalisait son premier long-métrage en prises de vue réelles, intitulé LOVE & POP. Redécouvrez le Tokyo du milieu des années 1990 dans ce chef-d’œuvre numérique avant-gardiste d’un jeune Hideaki Anno, explorant le monde des écolières et des enjo kosai (rendez-vous rémunérés). Section Underground. Nouvelle restauration de King Record Co., Ltd.

THE RUBBER GUN (Canada, 1977) – réal. Allan Moyle

Un film d’exploitation sous forme de cinéma-vérité expérimental coécrit par l’acteur Stephen Lack (SCANNERS) et réalisé par Allan Moyle (TIMES SQUARE, PUMP UP THE VOLUME, EMPIRE RECORDS). Un type de cinéma qui évoque tant les réalisateurs canadiens Robin Spry et Ted Kotcheff que John Cassavetes ou Jim McBride de l’autre côté de la frontière. Première nord-américaine de la nouvelle restauration 4K de Canadian International Pictures.

Tiki

TIKI TIKI (Canada, 1971) – réal. Gerald Potterton

TIKI TIKI fait partie des œuvres ayant bénéficié d’une restauration sous l’ombrelle du programme Cinéma canadien – Raviver la flamme de Téléfilm Canada. Il s’agit d’un véritable joyau perdu du cinéma d’ici, réalisé par Gerald Potterton (HEAVY METAL), et sorti en 1971. Hybride hilarant et délirant, on y retrouve des séquences animées psychédéliques pour adultes à la YELLOW SUBMARINE, ainsi que des prises de vue réelles tirées d’un film soviétique pour enfants intitulé AYBOLIT-66. Première mondiale de la nouvelle restauration 4K de Canadian International Pictures.

UN VASTE ÉVENTAIL D’ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX

Fantasia est fier de dévoiler les événements spéciaux qui se dérouleront tout au long du festival en 2024, dont la plupart seront présentés gratuitement.

The second

Projection de film et conférence
EVERY FRAME A PAINTING présente : THE SECOND
Animation par Vincenzo Nappi

Entrée gratuite
Samedi 20 juillet, 16 h, Cinéma du Musée

Taylor Ramos et Tony Zhou, les créateurs vancouvérois de la très populaire série d’essais vidéo EVERY FRAME A PAINTING — qui est suivie par 2 millions d’abonnés — seront de passage à Fantasia! De leurs vidéos sur YouTube à leur série sur Netflix (VOIR), des films indépendants aux studios d’animation, le duo a travaillé sur des projets de petite et de grande taille, pour eux-mêmes et pour d’autres. Joignez-vous à eux pour la première mondiale de leur court-métrage THE SECOND, qui met en vedette Paul Sun-Hyung Lee (KIM’S CONVENIENCE, THE MANDALORIAN), et une conférence exclusive à propos de la création du film, de la philosophie « un pour nous, un pour eux », et de la trajectoire de leur carrière. Une séance de questions-réponses avec les cinéastes suivra.

Discussion avec l’artiste
MIKE FLANAGAN
Modération par l’auteur et critique Michael Gingold

Entrée gratuite
Dimanche 21 juillet, 17 h, Cinéma du Musée

Joignez-vous à nous pour une discussion exceptionnelle avec le talentueux cinéaste américain Mike Flanagan, lauréat du prix de carrière honorifique Cheval Noir de Fantasia 2024, qui lui sera remis au début de l’événement. Scénariste, réalisateur et monteur, il crée des œuvres envoûtantes et émouvantes qui ont fortement marqué le cinéma de genre depuis son premier film ABSENTIA (2011). Des longs-métrages OCULUS (2013) et DOCTOR SLEEP (2019) aux miniséries de Netflix miraculeusement profondes THE HAUNTING OF HILL HOUSE (2018) et THE FALL OF THE HOUSE OF USHER (2023), il cumule déjà une quantité incroyable de créations singulières. Vous ne voulez pas manquer cette conversation couvrant l’ensemble de la carrière de ce maître de l’horreur moderne.

Makgeolli

Expérience culturelle
ATELIERS MAKGEOLLI

Entrée gratuite
Mercredi 24 juillet, 17 h – 18 h 30 (en français)
Jeudi 25 juillet, 17 h – 18 h 30 (en anglais)

Pony BBQ coréen, 1608 Saint-Catherine O.

Parallèlement aux projections de FAQ, Fantasia et le Korean Cultural Centre Canada sont ravis de présenter deux ateliers avec l’expert en makgeolli Carol Duplain Ing, président de la Brasserie Vrooden inc. Cet atelier vous offre la chance de profiter de l’expertise de Carol et de découvrir le makgeolli, un vin de riz traditionnel coréen fait en fermentant du riz et un démarreur de fermentation qu’on appelle le nuruk. Les participants pourront goûter au makgeolli et apprendre à faire le leur avec les kits fournis.

Places limitées. Les détenteurs de passe Fantasia et de billet pour FAQ auront priorité. Inscrivez-vous sur le site web de Fantasia. Les participants doivent avoir 18 ans ou plus.

Colors

Enregistrement de podcast en direct
FANGORIA présente : THE COLORS OF THE DARK PODCAST: LIVE!

Avec les animateurs Dr Rebekah McKendry & Elric Kane
Invité spécial : Chuck Russell

Entrée gratuite
Jeudi 25 juillet, 17 h 15, Amphithéâtre York

Joignez-vous aux animateurs Dr Rebekah McKendry (professeure, scénariste, réalisatrice) et Elric Kane (professeur, scénariste, réalisateur) alors qu’ils explorent les qualités artistiques et l’impact des films d’horreur des années 1980. Le duo accueillera le réalisateur Chuck Russell (A NIGHTMARE ON ELM STREET 3: DREAM WARRIORS, THE BLOB, THE MASK) pour discuter des suites et remakes qui ont lancé sa carrière dans les années 1980, ainsi que de sa récente réinvention de WITCHBOARD. L’entrevue sera suivie d’une exploration visuelle des pochettes de VHS qui ont façonné leurs goûts, une réflexion de la popularité exponentielle des clubs vidéo à l’époque et de leur influence sur l’horreur moderne. De plus, un décompte de leurs recommandations préférées de films obscurs des années 1980.

spit

Événement spécial – lancement de livre
Heidi Honeycutt’s I SPIT ON YOUR CELLULOID: THE HISTORY OF WOMEN DIRECTING HORROR MOVIES (Headpress Books)

Vendredi 26 juillet, 17 h 15, Cinéma J.A. DeSève

La légendaire programmatrice, historienne, critique et auteure Heidi Honeycutt a cofondé le festival de films Etheria et a collaboré à de nombreux livres, magazines et sites web, de Filmmaker, Moviemaker et Indiewire à Bloody Disgusting, Rue Morgue et Famous Monsters of Filmland. Honeycutt travaille également depuis 20 ans sur un projet qui la passionne, qui a nécessité toute une vie de recherche. Fantasia est fier d’accueillir le lancement du livre I SPIT ON YOUR CELLULOID : THE HISTORY OF WOMEN DIRECTING HORROR MOVIES (Headpress Books) de Heidi Honeycutt, une œuvre colossale qui détaille l’évolution des femmes dans le cinéma d’horreur de 1896 à aujourd’hui. Le lancement officiel du livre à Fantasia aura lieu le vendredi 26 juillet, avec une projection spéciale d’un film d’horreur réalisé par Christina Hornisher en 1974 qu’on croyait perdu, HOLLYWOOD 90028.

drawing

Discussion avec l’artiste
DESSINER DES MONSTRES : UNE DISCUSSION AVEC L’ARTISTE GARY PULLIN

Modération par Justin Langlois
Entrée gratuite

Samedi 27 juillet, 14 h, Amphithéâtre York

Ghoulish Gary envahit Fantasia! Joignez-vous à nous pour une discussion intime avec l’artiste Gary Pullin à propos de sa carrière, ses œuvres et ses influences. Les sujets abordés incluront ses années formatrices au magazine Rue Morgue, ainsi que ses projets plus récents en tant que Ghoulish Gary. Depuis 12 ans, il a illustré des unes de Mad Magazine et Fangoria; des affiches de films pour Mondo, Arrow Video et MGM; et des pochettes originales de trames sonores sur vinyle pour tout le monde de Deep Focus Records à Waxworks. L’artiste lauréat d’un prix Rondo parlera de pop art, d’être un enfant qui aime les monstres, et d’une foule d’autres choses lors de cet événement à ne pas manquer!

Her Horror

Panel de discussion spécial
HER HORROR LEGACY : UNE DISCUSSION À PROPOS DES FEMMES QUI RÉALISENT DES FILMS D’HORREUR

Modératrice : Heidi Honeycutt
Avec les panélistes Yfke Van Berckelaer, Sapna Moti Bhavnani, Heather Buckley, Rioghnach Ni Ghrioghair, Kier-La Janisse, Kristina Klebe, Izzy Lee, Maude Michaud, Toby Poser, Elizabeth E. Schuch, Lucía Forner Segarra, Jenn Wexler et Anouk Whissell.

Entrée gratuite
Samedi 27 juillet, 16 h, Amphithéâtre York

Joignez-vous à la programmatrice, historienne et auteure Heidi Honeycutt et à un groupe de réalisatrices présentes au festival cette année pour une discussion à propos de l’impact historique et contemporain des femmes qui réalisent des films d’horreur. Ce panel soulignera l’importance de préserver le patrimoine cinématographique et de célébrer les contributions uniques des réalisatrices. En explorant leurs parcours individuels et l’évolution du genre, nous souhaitons démontrer le rôle crucial que les réalisatrices ont joué dans le développement du paysage et de la culture du cinéma d’horreur.

Présenté dans le cadre du lancement à Fantasia du livre I SPIT ON YOUR CELLULOID : THE HISTORY OF WOMEN DIRECTING HORROR MOVIES (Headpress Books) de Heidi Honeycutt. Des exemplaires du livre seront disponibles au panel, en plus d’exemplaires du premier roman de la panéliste Izzy Lee, I CAN SEE YOUR LIES (Dark Matter Ink).

voivod

Exposition spéciale en galerie
VOÏVOD : REBEL ROBOTS

Entrée gratuite
Lundi 29 juillet, 16 h-19h
Mardi 30 juillet, 12 h 30-18h

À la galerie BBAM ! 808, avenue Atwater

Les membres du mythique groupe québécois Voïvod sont des pionniers du métal. Leur batteur, Away, est un artiste polyvalent qui a développé un style unique en matière de musique et d’art tout en demeurant fidèle à lui-même. Pour célébrer la première mondiale dans leur province natale du documentaire sur Voïvod de Felipe Belalcazar, WE ARE CONNECTED, Fantasia et la galerie BBAM! se sont unis pour présenter « Rebel Robots » : une exposition d’œuvres d’art originales, de photographies, d’instruments et d’artefacts provenant directement des archives du groupe, célébrant l’extraordinaire héritage de 40 ans de Voïvod. Faites l’expérience du multivers de Voïvod avec cette exposition spéciale et intimiste, et ne manquez pas WE ARE CONNECTED au festival!

Expérience culturelle
EXPOSITIONS DE BOÎTES CULTURELLES CORÉENNES

Durant tout le festival
Lobby de l’Auditorium des diplômés de la SGWU

Joignez-vous à nous durant le festival alors que Fantasia et le Korean Cultural Centre Canada présentent fièrement une exposition de boîtes culturelles coréennes. Ouvrez les boîtes culturelles coréennes et effectuez un périple interactif pour mieux comprendre le mode de vie des Coréens.

Boîte Hansik

Les boîtes Hansik sont conçues pour fournir une introduction simple et ludique à la hansik (la gastronomie coréenne) au public de Fantasia. Ces boîtes interactives offrent une expérience plaisante de la culture gastronomique coréenne, permettant au public de découvrir leurs mets coréens préférés.

Boîte Hanbok

La boîte Hanbok offre une chance unique au public d’essayer les hanbok, les vêtements traditionnels coréens, ainsi que divers types de chapeaux. Plongez dans la beauté unique de la Corée avec la boîte Hanbok. Veuillez noter que la boîte Hanbok est seulement exposée occasionnellement.

JURYS ET COMPÉTITIONS DE FANTASIA 2024

JURY DE LA COMPÉTITION CHEVAL NOIR

MATT JOHNSON - Président du jury
Acteur, réalisateur, scénariste

STEVE DOLLAR
Critique, journaliste, directeur artistique du Festival du film de Tallahassee

ROB JABBAZ
Réalisateur, scénariste

KRISTINA KLEBE
Réalisatrice, actrice, interprète vocale

ARIANE LOUIS-SEIZE
Réalisatrice, scénariste

JURY DE LA COMPÉTITION NEW FLESH DU MEILLEUR PREMIER LONG-MÉTRAGE

RAIN RANNU - Président du jury
Réalisateur, scénariste, producteur, fondateur de Tallifornia

SAPNA MOTI BHAVNANI
Réalisatrice, productrice, actrice, fondatrice du Festival de films Wench (Mumbai)

ÉRIC S. BOISVERT
Réalisateur, scénariste, directeur photo, monteur

AMELIA MOSES
Réalisatrice, scénariste, productrice

JURY DE LA COMPÉTITION DES COURTS-MÉTRAGES INTERNATIONAUX

HEIDI HONEYCUTT - Présidente du jury
Journaliste, critique, historienne du cinéma, cofondatrice du Festival de films Etheria

JEAN ANNE LAUER
Professeure, programmatrice de festival – Fantastic Fest

EMILY LERER
Réalisatrice, scénariste

GARY PULLIN
Illustrateur, graphiste

ALEX WILLIAMS
Gestionnaire principal des acquisitions et du développement, XYZ Films

JURY DU Prix Satoshi Kon d’excellence en animation 2024

Johane Matte - Présidente du jury
Scénarimagiste, Dreamworks Animation

Jonathan Alvarez
Coordinateur principal, Distribution en salle et acquisitions, Well Go USA Entertainment

Elizabeth E. Schuch
Directrice de création

JURY DU prix de la GCR

Philip Kalin-Hajdu - Président du jury
Producteur, scénariste

Caroline Labrèche
Réalisatrice

Francesco Giannini
Réalisateur, directeur photo, acteur, fondateur/PDG - Franky Films

Serena Whitney
Directrice de la programmation – Revue Cinema, productrice, auteure, animatrice de podcast, consultante à la scénarisation, fondatrice de Drunken Cinema

Trevor Anderson
Scénariste, réalisateur

TITRES DE LA COMPÉTITION CHEVAL NOIR 2024

4PM (Corée du Sud) – réal. Jay Song

ABABOUINÉ (Québec / Canada) – réal. André Forcier

CONFESSION (Japon) – réal. Nobuhiro Yamashita

LE COMTE DE MONTE-CRISTO (France) – réal. Matthieu Delaporte, Alexandre de La Patellière

ELECTROPHILIA (Argentine) – réal. Lucía Puenzo

IN OUR BLOOD (É.-U.) – réal. Pedro Kos

INFINITE SUMMER (Estonie) – réal. Miguel Llansó

MASH VILLE (Corée du Sud) – réal. Hwang Wook

OUT OF THE SHADOW (Hong Kong) – réal. Ricky Ko

PARVULOS (Mexique) – réal. Isaac Ezban

PENALTY LOOP (Japon) – réal. Shinji Araki

RITA (Guatemala) – réal. Jayro Bustamante

A SAMURAI IN TIME (Japon) – réal. Junichi Yasuda

STEPPENWOLF (Kazakhstan) – réal. Adilkhan Yerzhanov

TITRES DE LA COMPÉTITION NEW FLESH 2024

BRUSH OF THE GOD (Japon) – réal. Keizo Murase

CHAINSAWS WERE SINGING (Estonie) – réal. Sander Maran

DEAD DEAD FULL DEAD (Inde) – réal. Pratul Gaikwad

HEAVENS: THE BOY AND HIS ROBOT (Singapuor) – réal. Rich Ho

JOUR DE CHASSE (Québec / Canada) – réal. Annick Blanc

KIDNAPPING INC. (Québec / Canada / Haïti / France) – réal. Bruno Mourral

KRYPTIC (Canada) – réal. Kourtney Roy

ME AND MY VICTIM (Québec / Canada) – réal. Maurane Dubois, Billy Pedlow

NOT FRIENDS (Thaïlande) – réal. Atta Hemwadee

THE PARAGON (Nouvelle-Zélande) – réal. Michael Duignan

RATS! (É.-U.) – réal. Maxwell Nalevansky, Carl Fry

SELF DRIVER (Canada) – réal. Michael Pierro

SHELBY OAKS (É.-U.) – réal. Chris Stuckmann

TITRES DE LA COMPÉTITION DE COURTS-MÉTRAGES INTERNATIONAUX 2024

98% (Corée du Sud) – réal. Byun Chang-woo

BE RIGHT BACK (Espagne) – réal. Gabe Ibañez, Lucas Paulino

BERTA (Espagne) – réal. Lucía Forner Segarra

BLITZMUSIK (Québec / Canada) – réal. Martin Amiot

CRAVE (France) – réal. Mark Middlewick

DIRTY BAD WRONG (Canada) – réal. Erica Orofino

DYSMORPHIC (É.-U.) – réal. Grant Swanson

EDITH (Singapour) – réal. Clare Chong

EMPTY JARS (Chili) – réal. Guillermo Ribbeck

FACES (É.-U.) – réal. Blake Simon

FACTORY DROP (Allemagne) – réal. Petja Pulkrabek

THE FUTURE IS NOW (Corée du Sud) – réal. Jung Jongmin

HEADACHE (Suède) – réal. Björn Schagerström

HOW TO KILL A VAMPIRE (Corée du Sud) – réal. Kim Soyeon

LEAP OF PASSION (Corée du Sud) – réal. Kim Jae Hyung

MEAT(LOV)ER (Corée du Sud) – réal. Park Kyung Seo

MEMORY (Corée du Sud) – réal. Jang Hawon

NIGHT FISHING (Corée du Sud) – réal. Moon Byoung-gon

RÉEL (France) – réal. Rodrigue Huart

RING NECK (Canada) – réal. Vasili Manikas

THE STREETLIGHT (É.-U.) – réal. Sophia Parella

WANNA DIE WANNA KILL (Corée du Sud) – réal. Jeong Jaehee

WHERE THE MOUNTAIN WOMEN SING (Hong Kong / Taiwan / É.-U.) – réal. Zhang Juefang

WILDFLOWER (É.-U.) – réal. Wan Xin Tang

La 28e édition du Festival international de films Fantasia est présentée par Vidéotron et est rendue possible grâce au soutien financier de Téléfilm Canada, de la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC), du gouvernement du Québec, de la Ville de Montréal, du Conseil des arts de Montréal, de Tourisme Montréal et de la Guilde canadienne des réalisateurs.

Le festival souhaite remercier tous ses partenaires privés, les amis et amies de l’événement, ainsi que ses fournisseurs officiels, les salles de cinéma, et tous les cinéastes, agents de vente et distributeurs participants pour leur précieux soutien.

Pour toutes les dernières nouvelles à propos de l’édition de cette année, veuillez suivre le Festival international de films Fantasia sur Facebook, X/Twitter et Instagram.