FANTASIA 2013 – GAGNANTS

C’est hier, le mercredi 7 août 2013 que la 17e édition du festival international de films Fantasia s’est officiellement conclue. Encore une fois cette année, le festival Fantasia confirme son succès critique et populaire avec un total de plus de 125 000 spectateurs ce qui représente une augmentation de 15% de l’affluence de cinéphiles par rapport à l’an dernier. Cette année,  60 % des représentations ont été présentées à guichet fermé.

Tout au long de l’événement, qui s’étendait sur un total de 21 jours, plus de 131 longs métrages provenant de 31 pays et plus de 220 courts métrages des quatre coins du globe se sont succedés sur les écrans du cinéma Impérial, de la salle DeSève et de la Cinémathèque québécoise. Les cinq projections extérieures ont également connu un vif succès, notamment LES ROIS DU RIRE, projection de courts métrages muets avec pianiste jouant en direct sur scène, à la Place des festivals, devant plus de 8 500 cinéphiles de tous âges.

Rappelons que le festival s’ouvrait avec la première canadienne de SHIELD OF STRAW de Takashi Miike et se terminait avec la première canadienne de THE WORLD’S END de Edgar Wright. Plusieurs premières mondiales ont également été présentées dans le cadre de l’événement dont 24 EXPOSURES de Joe Swanberg, THE APOLOGY KING de Nobuo Mizuta, CURSE OF CHUCKY de Don Mancini, L’AUTRE MONDE de Richard Stanley, RETURN TO NUKE ‘EM HIGH Vol 1 de Lloyd Kaufman, ZOMBIE HUNTER de K. King, DOOMSDAYS de Eddie Mulins, MISSIONARY de Anthony DiBlassi, ANTISOCIAL de Cody Calahan, OXV: THE MANUAL de Darren Paul Fisher et THE DEMON’S ROOK James Sizemore.

Les films canadiens et québécois ont aussi été à l’honneur à Fantasia cette année avec la présentation, en première mondiale de : LES 4 SOLDATS de Robert Morin, I’LL FOLLOW YOU DOWN de Richie Mehta, DISCOPATH de Renaud Gauthier, ANTISOCIAL de Cody Calahan et PINUP DOLLS ON ICE de Geoff Klein et Melissa Mira; les premières nord-américaines de COTTAGE COUNTRY Peter Wellington et IMAGINAERUM de Stobe Harju; les premières canadiennes de THE DIRTIES de Matt Johnson et THANATOMORPHOSE d’Éric Falardeau; et la première québécoise de THE DEAD EXPERIMENT d’Anthony Dixon. En outre, en collaboration avec Éléphant, Fantasia a dévoilé la nouvelle version restaurée en HD du classique de Jean Claude Lauzon sorti en 1987 UN ZOO LA NUIT lors d’une projection spéciale le 31 juillet dernier.

La 2e édition des Rendez-vous de l’industrie de Fantasia fut également un franc succès. Quatre jours de rencontres, de sessions de pitch, de conférences et de cocktails de réseautage, tous fréquentés à pleine capacité. Le Marché de coproduction internationale Frontières a permis la présentation 24 projets de films provenant du Canada, des États-Unis, de plusieurs pays Européens, du Mexique et de Nouvelle-Zélande. Les présences aux Rendez-vous ont augmenté de 10% pour atteindre 280 inscriptions : 90 participants provenaient des États-Unis et 40 d’Europe, 75 du Québec et 60 du reste du Canada. Parmi ceux-ci, 80 participants étaient des producteurs, 65 des réalisateurs et 25 des distributeurs. Nous comptions également 10 agents de ventes internationales, 10 membres de la presse spécialisée internationale et 5 agents de talents. Plus de 600 réunions pour les projets Frontières et autres intérêts commerciaux on eu lieu grâce à la grande variété de participants présents. Il nous a été mentionné par plusieurs que de nouveaux partenariats de production, découlant des rencontres faites à l’évènement, devraient être annoncés sous peu. L’évènement est rendu possible grâce aux nouveaux supports financiers obtenus de la part de MEDIA Mundus, Téléfilm Canada et la SODEC.

Enfin, Fantasia est fier d’annoncer les lauréats de son édition 2013:

Prix New Flesh pour la meilleure première oeuvre : CHEAP THRILLS, avec une mention spéciale pour HALLEY

Explication : Gagnant du prix du public à South by Southwest en 2013 le jury de Fantasia affirme que: “Le public se tortillera de joie en voyant CHEAP THRILLS, un film sombrement comique, intelligentet sanglant. Cette première oeuvre abondamment confiante offre une aperçu extrêmement divertissant du désespoir prolétaire moderne dans un monde obsédé par l’argent facile et l’amusement enfantin”.

Prix Cheval Noir du meilleur film : BIG BAD WOLVES

Explication : Avec des éléments d’horreur, de thriller criminel, de drame de vengeance et de malicieuse comédie noire, BIG BAD WOLVES élève audacieusement le mélange de genres à des niveaux inégalés. Ce sens de l’originalité, de même que son sous-texte politique subversif, son style visuel maitrisé et sa distribution d’ensemble absolument impeccable, lui a permis de se démarquer des autres films en compétition.

Prix du public, meilleur film canadien : LES 4 SOLDATS

Meilleur réalisateur : Hou Chi-Jan pour WHEN A WOLF FALLS IN LOVE WITH A SHEEP

Meilleur scénario : Aharon Keshales & Navot Papushado pour BIG BAD WOLVES

Meilleur acteur : Cho Jae-hyun pour THE WEIGHT

Meilleure actrice : Nathalie Boutefeu pour LES GOUFFRES

Mention spéciale : ACROSS THE RIVER & LES GOUFFRES

Explication : Exemples magistraux de l’approche cinématographique misant sur une économie de moyens pour un maximum d’impact, ces deux films reposent principalement sur la création d’une tension lentement établie afin de créer des univers somptueusement atmosphériques et terrifiants à la forme hautement minimaliste.

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takeshi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

Meilleur court-métrage d’animation : KICK-HEART de Masaaki Yuasa

Le jury d’animation est fier de remettre le prix du meilleur court-métrage d’animation au film KICK-HEART de Masaaki Yuasa. KICK-HEART se distingue par son originalité, son sens unique du timing, son style visuel dynamique et captivant.

Nous sommes aussi heureux de reconnaître JAMON par Iria Lopez, pour son style visuel habile et cohérent, son récit intelligent et de manière générale,

Nous souhaitons également reconnaître THE WINDOW de Yeun Sang-ho pour son scénario exceptionel et son habile réalisation d’un sujet particulièrement difficile à traiter.

Mention spéciale : JAMON

Prix Satoshi Kon d’excellence en animation :

Le jury de la compétition Animation de Fantasia est heureux de remettre le prix de meilleur film, ex-aequo, à deux films exceptionnels. À leur façon, chacun de ces films représentent tout ce que le cinéma d’animation peut offrir; d’une part l’un raconte l’histoire d’une bataille épique géante pour sauver le monde, de l’autre une étude poétique des relations humaines. Les titre des gagnants du meilleur films d’animation sont :

BERSERK: THE GOLDEN AGE ARC III – THE ADVENT, réalisé par Toshiyuki Kubooka.

Expllication : Ce film est simplement “fantastique” dans tout les sens du mot, du début à la fin, une forte provocation des sens. “The Advent” nous amène au coeur des ténèbres, regarde l’horreur, la souffrance et la mort en face et ne s’en détourne pas.

& THE GARDEN OF WORDS (KOTONOHA NO NIWA), réalisé par Makoto Shinkai

Expllication : Ce film est une observation poétique, délicate et passionnée de la vie. D’une extrême beauté, chaque scène est un chef d’oeuvre de composition, de couleurs et de décors exceptionnels. THE GARDEN OF WORDS souligne bien les liens intimes qui unissent les gens, ne laissant personne indifférent.

Mention spéciale :

AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur Hitoshi Takekiyo

Expllication : Pour l’originalité de son récit atypique dans l’univers du film Japonais, pour l’efficacité de son humour habilement rythmé et pour les qualités de l’animation dans son ensemble, le jury à décidé de décerner une mention spéciale au film AFTER SCHOOL MIDNIGHTERS du réalisateur japonais Hitoshi Takekiyo.

Meilleur court-métrage international: RESET de Marcus Kryler & Fredrik Åkerström

Les prix du public :

Meilleur film asiatique:

Or HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

Argent LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike

Bronze HOW TO USE GUYS WITH SECRET TIPS de Lee Wonsuk

Meilleur film international:

Or CURSE OF CHUCKY by Don Mancini

Argent OXV: THE MANUAL by Darren Paul Fisher

Bronze BROKEN CIRCLE BREAKDOWN by Felix Van Groeningen

Meilleur film canadien ou québécois:

LES 4 SOLDATS de Robert Morin

Meilleur film d’animation:

THE GARDEN OF WORDS de Makoto Shinkai

Prix Guru du films le plus énergique:

HK/FORBIDDEN SUPER HERO de Yuichi Fukuda

Film le plus innovateur:

OXV: THE MANUAL de Darren Paul Fisher

Meilleur court-métrage:

Or LE CHEVREUIL de Rémi St-Michel

Argent L’ÉTRANGER d’ Olaf Svenson

Bronze JACK ATTACK d’Antonio Padovan & Bryan Norton

Best Documentary:

REWIND THIS! de Josh Johnson

Prix Écran Fantastique :

Dans le cadre du festival Fantasia 2013, le prix L’Écran Fantastique est attribué au film YOU’RE NEXT, d’Adam Wingard. Ses qualités d’hybride entre le slasher et le home invasion lui confèrent une mise en scène dynamique que vient rehausser un scénario aux multiples rebondissements. En fait, le film se laisse également voir comme une sorte de chaînon manquant datant du début des années 80, et que l’on découvrirait aujourd’hui avec grand plaisir, quelque part entre HALLOWEEN, STRAW DOGS et THE OSTERMAN WEEKEND. Ingénieux et totalement maîtrisé.

Prix Séquences :

Tout d’abord, le jury Séquences tient à décerner une mention spéciale au film LESSON OF THE EVIL de Takashi Miike. Ensuite, pour la justesse avec laquelle il a peint son portrait d’individus marginaux et désabusés, ceux pour qui la mort se résume être la seule échappatoire au poids de la vie, et pour la sensibilité du regard qu’il pose sur un monde que l’on aurait facilement pu trouver déviant et disgracieux, le prix Séquences du meilleur film asiatique est attribué au film THE WEIGHT du réalisateur sud-coréen Kyu-Hwang Jeong.

Prix AQCC :

L’AQCC remet son Prix de la critique à HALLEY du Mexicain Sebastian Hofmann qui a réussi à composer un film de zombies sans les clichés du genre, en évitant surcharge et complaisance. Dans un style distancié, mais subjectif, le cinéaste offre le portait d’un homme dont le corps se désagrège lentement.  Dans un style stylisé, Hofmann replace cet homme dans un monde contemporain mortifère où la solitude, le désespoir et la souffrance envahissent les êtres. HALLEY est une œuvre sensible, qui avec ses couleurs délavées, exprime une grande mélancolie, là où la mort est tant inévitable qu’intolérable. Avec son langage moderne, qui laisse place au temps, au silence, aux longs plans, le film reste longtemps dans nos mémoires.

FANTASTIQUE WEEKEND DU COURT-MÉTRAGE QUÉBÉCOIS

Fantasia est extrêmement fier d’annoncer le vif succès du Fantastique week-end du court métrage québécois.  L’assistance fut au rendez-vous, affichant complet à plusieurs reprises.  Des dizaines de personnes se sont vues refusées l’entrée faute de place pour au moins trois représentations.

Les réalisateurs se sont joints avec joie aux cocktails, celui du marché, les introduisant à maints joueurs de calibre international et aussi à celui de clôture où les gagnants furent annoncés dans cette atmosphère festive et fébrile qui caractérise l’événement.

Les deux jurys composés d’Isabelle Vincent, Caroline Mailloux, Dominique Chartrand, Frédéric Corbet, Jules Saulnier et Catherine Chagnon, ont visionné en tout les 125 courts métrages au programme.  Des films de tous les horizons, francophones, anglophones, nouveaux venus et cinéastes aguerris se sont mérités les prix de plus en plus convoités.

Prix courts métrages québécois DIY

Meilleur film (Spirafilm: LE FUTUR PROCHE de Sophie Goyette

Meilleure réalisation (ARRQ): LE VOILE de Maxim Rheault

Meilleur Acteur (UDA): Simon Lacroix dans VIE POURRIE 4

Meilleur DOP (EVS équipement): Ben McKinnon pour KIN

Prix Créativité (MAtv): Ô DIVIN BOVIN d’Alexandre Ruffin

 

Prix courts métrages québécois

 

Meilleur Film: LÀ OÙ JE SUIS de Myriam Magassouba

Meilleure réalisation: DOKTOR FANG d’Owen Coughlan

Meilleur acteur: Bent Skagford dans DOKTOR FANG

Meilleures actrices (ex-aqueo): Virginie Léger dansLÀ OÙ JE SUIS & Noémi Lira dans FAILLIR

Meilleur scénario: Sophie Dupuis pour FAILLIR

Prix coup de cœur du jury: MILA de Kristina Wagenbauer

 

Laisser un commentaire